On me demande très souvent de raconter mon parcours un peu atypique avec une question centrale : comment devenir Product Manager sans retourner sur les bancs de l’école ? Comment faire cette bascule professionnelle ? C’est ce que j’ai voulu vous retranscrire dans cet article !

Reprenons dès le début…

J’ai rejoint Thiga en tant que recruteuse, il y a deux ans et demi maintenant. J’ai une expérience précédente de 3 ans dans un cabinet de recrutement spécialisé dans le digital. Je recrutais plutôt des profils tech, principalement des Développeurs web et mobile ; jusqu’au jour où j’ai eu l’opportunité de découvrir l’Agilité en recrutant des profils de Coach Agile, Scrum Master, Agile Practice Leader… J’ai tout de suite été séduite et ma curiosité fut attisée. C’est au cours de mes recherches sur cette thématique que j’ai découvert Thiga. 

Sans aucun doute, je voulais changer de voie ! Mon souhait ? Passer du côté Produit ! Cependant je savais que ça n’allait pas être facile et que j’allais rencontrer quelques difficultés sur mon chemin car je n’avais aucune compétence en Produit. 

Pour moi, Thiga était une évidence ! Si je voulais monter en compétences sur le Produit, je devais rejoindre une entreprise spécialisée dans le Product Management. J’ai alors rencontré Camille, notre DRH et Hugo, un de nos co-fondateurs, ils recherchaient un recruteur et moi je souhaitais devenir Product Manager. Ils ont pris en compte mon souhait de changer de métier et d’arrêter définitivement le recrutement. 

Comment ça s’est réellement passé ? 

Le deal était simple : pendant un an, je recrutais mes futurs collègues et en parallèle je me formais à leurs côtés. Motivée à bloc, l’aventure commençait… 💪

C’est ainsi que j’ai suivi :

  • toutes les formations que l’on dispense lors de nos T-Time mensuels 
  • les formations de la Thiga Academy
  • les cours du soir dédiés à des sujets spécifiques. Par exemple : la rédaction de User Stories, apprendre à maîtriser des outils comme Amplitude, etc. 

J’ai aussi eu l’opportunité de participer à l’organisation des Meetups LPCx mensuel ce qui m’a permis d’être au contact d’une communauté passionnée autour du Produit. 

J’ai eu la chance d’être accompagnée par bien plus que des collègues, l’ensemble des Thigirls & Thiguys qui débordent de connaissances ! Quotidiennement, nous échangeons via Slack sur nos bonnes pratiques, nos avis, nos REX. 

La ligne d’arrivée approche… nous étions en avril 2018, dernière étape avant de passer du côté Produit ! J’ai rejoint Bacary (pour la petite anecdote, Bacary est mon premier recruté chez Thiga) en shadowing sur sa mission chez Betclic, un acteur de paris en ligne internationaux. 

L’objectif ? M’imprégner un maximum de son quotidien en tant que PO et de son équipe. C’était une expérience très enrichissante, où le client m’a rapidement proposé de remplacer Bacary qui était en fin de mission. Imaginez un peu ma joie à ce moment, le pari était gagné : je suis devenue Product Owner ! #joiejoiejoie #fête #champagne 🥳🥳🥳

Je suis restée 5 mois en mission auprès de l’équipe Mobile de Betclic. Mon périmètre était concentré sur leurs applications natives de paris sportifs en ligne. L’équipe, d’une vingtaine de personnes (6 Développeurs iOS, 6 Développeurs Android, 3 QA, des UX & UI transverses, 1 co-PO & 1 PM), était assez extraordinaire. La bienveillance est le mot qui résume le mieux cette équipe. Une équipe technique force de proposition, dynamique et pédagogue autant avec les PO/PM que les UX/UI. Des process clairs, des sujets innovants et la confiance de Pierre, le Product Manager m’ont permis de parfaitement m’intégrer et de monter rapidement en compétences sur mon nouveau métier.

Une photo d'Amandine, Product Manager et son équipe chez Betclic
Une tentative (très touchante) de la Team Betclic pour contrer mon départ !

Ma deuxième expérience, cette fois-ci en tant que Product Manager s’est déroulée chez Bankin’, un agrégateur de comptes bancaires, qui aide ses utilisateurs à prendre les meilleures décisions au quotidien grâce au suivi de leur budget, leurs dépenses. C’est un tout autre contexte de mission, en effet l’équipe Produit n’était, à mon arrivée en septembre dernier, composée que du CPO et d’un Product Designer basé à Montréal. Quant à l’équipe technique, les ressources étaient elles aussi plus restreintes.

Ma mission s’est découpée en deux grandes phases. J’ai, dans un premier temps, travaillé sur la création from scratch d’une nouvelle fonctionnalité phare de l’application : Mes Opportunités.

L’organisation était assez traditionnelle : une phase de discovery avec des ateliers de cadrage afin d’affiner au maximum le besoin, la création d’un prototype interactif sous Principle suivi d’interviews utilisateurs qui nous ont permis d’itérer plusieurs fois avant de passer sur la phase de delivery. 

Après plusieurs meeting tech pour définir l’architecture la plus adaptée et un kickoff de lancement, les développements étaient lancés ! Aujourd’hui vous pouvez ouvrir votre App, c’est en prod.

A la suite de leur dernière levée de fonds, l’organisation de Bankin’ a évolué en mode Squad. Sa composition ? Un Développeur de chaque techno, des ressources Métiers, un PM et un Squad Owner. J’ai rejoint la squad Coach, une belle équipe ambitieuse ! 

Après 9 mois chez Bankin’, je découvre ma nouvelle mission auprès des équipes de Oui.Sncf depuis quelques jours. #WorkInProgress 🚄

Une photo d'Amandine, Product manager, et son équipe chez Bankin'
Bankin’, le jour de mon départ… la petite larme n’était pas loin !

Deux missions (bientôt trois) très passionnantes à mon actif, déjà ! Ce qui me plait dans le conseil, c’est la diversité de missions. J’aime pouvoir travailler sur différents produits, technologies, secteurs d’activité, taille d’entreprise… Si j’étais en interne, je n’aurais pas pu avoir cette évolution aussi rapide qui est celle que j’ai aujourd’hui.

“Thiga, une entreprise centrée sur le Product Management et surtout à l’écoute de ses collaborateurs” 

Battle Recruteur vs Product Manager, différent et pourtant…

Adaptons notre communication

Au quotidien, j’aime être au contact des équipes transverses que ce soit les Développeurs, les équipes Métiers (Business, Marketing, …), les Coachs, etc. : tous ces profils sont complètement différents. Le PM ne s’adressera pas de la même manière à un Développeur qu’à un CEO. VS Le recruteur doit s’adapter à ses candidats, à leurs niveaux, ses envies etc. Il faut sans cesse adapter sa communication.

L’écoute est primordiale !

Lorsque le PM reçoit de nombreuses demandes, il est impératif de bien cerner le problème et de comprendre le besoin auquel nous devons répondre. Il faut écouter et se mettre à la place de son utilisateur, pour comprendre ses attentes, ses problèmes. VS Le recruteur doit être à l’écoute de son candidat, bien comprendre ses attentes professionnelles, essayer de cerner la personne afin de savoir si la culture de l’entreprise lui correspondra. 

Flex ! 🧘

Il faut savoir s’adapter au contexte de la mission et être assez flexible. En tant que PM, j’aime prioriser et investiguer les demandes Produits que je reçois. Pourquoi ce sujet est plus prioritaire qu’un autre ? Pourquoi devons-nous, nous organiser de telle façon ? Il faut également adapter son organisation par rapport aux équipes de développement, on ne peut pas innover sans cesse, il faut parfois passer par du refactoring, faire évoluer les technologies, ou moins sexy mais obligatoire : corriger les bugs. VS C’est assez similaire en recrutement, il faut être assez flexible en fonction des candidats, de leur planning, de leurs problématiques pro et perso. Mais également argumenter le choix d’un candidat, plutôt qu’un autre.

“Se mettre à la place de…”

L’empathie est une qualité essentielle dans ces deux métiers pour se mettre à la place du candidat ou de l’utilisateur. Pour le recruteur, il s’agira d’anticiper les évolutions potentielles de son candidat ou son épanouissement dans son futur poste. VS Le PM devra se demander si l’utilisateur se servira de cette fonctionnalité, si oui, comment ? Si non, pourquoi ? Trouvera t-il une utilité à cette nouvelle fonctionnalité ? Répondra-t-elle à son besoin ? 

Passé de recruteuse, un atout !

D’être passée par le job de recruteuse, notamment de profils spécifiques comme ceux de Product Owners et Product Managers m’a permis de bien comprendre les contours du poste et les problématiques métier. Grâce aux recrutements de profils techniques précédemment, cela me permet d’avoir au quotidien plus de crédibilité vis-à-vis des Développeurs ! Je ne code pas mais j’arrive à comprendre leurs problématiques et l’importance de certains choix techniques.

J’ai parfois pu idéaliser le métier de PM, surtout lorsque j’ai commencé à découvrir les nombreux ateliers et workshops existants… Mais le quotidien d’un PM, ce n’est (malheureusement) pas d’animer des ateliers tous les jours. C’est aussi écrire des dizaines voire centaines de user stories, passer du temps à prioriser des bugs, ou refaire indéfiniment des tests pour trouver un crash résistant. C’est l’aspect un peu moins rose du métier mais qui est indispensable au quotidien pour faire évoluer son Produit.

Product Manager, mais pas que…

En tant que Thigirl, j’ai la possibilité d’avoir des rôles supplémentaires en plus de mon métier de Consultante. C’est ce que l’on appelle un rôle secondaire !

Comme je vous le disais un peu plus haut (vous suivez toujours, n’est-ce pas?!), je participe à l’organisation mensuelle des meetups LPCx depuis mon arrivée. Cette activité a pour objectif de réunir une communauté de passionnés autour du Product Management. Nous comptabilisons, tous les mois, entre 80 et 100 personnes qui viennent assister à des talks ou des tables rondes. 

Nous essayons d’innover et de trouver des thématiques en lien avec l’actualité,sur une technologie particulière, problématique de niche ou très grand public, par exemple. En deux mots, divers et variés ! J’apprécie ce rôle secondaire qui me permet d’échanger avec mes pairs et sans cesse apprendre sur de nouveaux sujets. 

Actuellement, je contribue également à la Task Force “Thiga Rex” dont le but est de créer un outil interne afin de recenser les missions effectuées par les Thiguys. En terme d’implication il s’agit là de quelques heures par semaine où l’on se retrouve soit dans nos locaux pour faire des ateliers, ou par téléphone. Tout dépend de l’étape du projet et de la disponibilité de chacun. 

Enfin “jamais deux sans trois” comme le dit l’adage, mon troisième rôle secondaire est de participer à la réalisation des études de cas. Lorsque j’étais encore recruteuse, j’ai beaucoup sollicité les Thiguys pour qu’ils fassent passer des études de cas aux candidats. Aujourd’hui c’est normal que je prenne part à cet exercice. C’est très agréable de pouvoir prendre part à cette aventure et d’aider à trouver les meilleurs collaborateurs pour nous rejoindre ! 

Boulot, boulot mais pas que !

Il n’y a pas que le travail chez Thiga, tous les mois, nous nous retrouvons et trinquons lors des Thigapéros. À noter, que nous avons la chance d’avoir une très jolie terrasse dans nos locaux, alors nous en profitons un maximum. 😎

“Thiga est capable d’accompagner ses collaborateurs dans leur souhait professionnel. Par exemple, ouvrir un bureau à l’international.”

Chaque team organise également une Team Building trimestrielle, c’est toujours très fun mais nous n’arrivons que très rarement à sortir d’une salle d’escape Game #barboteam. Sans oublier, notre rendez-vous annuel : le SEMINAIRE, qui arrive très vite (en septembre), qui nous permet de tous nous retrouver de façon très conviviale pendant 3 jours à l’étranger.

Une photo de l'équipe de Product Managers d'Amandine pendant leur sortie trimestrielle
Sortie trismetrielle de la Barboteam…

Je vois, je vois 🔮 … et ensuite ?

A court terme… j’aimerais ajouter encore quelques cordes à mon arc et continuer à me former. Je suis actuellement les étapes de formation afin d’obtenir le niveau attendu d’un PM sur des sujets très data, et ceux sur la rétention, par exemple. 

À moyen terme… je souhaite m’orienter vers la formation, pouvoir partager mon savoir à des juniors ou des personnes ayant peu de connaissance sur le Product Management.

A long terme…  Beaucoup de métiers sont connexes au métier de PM, comme celui des  UX, des Product Strategists. Ces métiers sont très liés et très proches, alors pourquoi ne pas gagner en expertise sur ces sujets et qui sait, un jour peut-être changer de nouveau de job !!! (rires) 

Non ce n’est pas une blague ! 🙃

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Newsletter des Product Managers

Recevez nos articles 2 fois par mois et devenez un top gun du Product Management!