fbpx

La vélocité, utilisée dans la méthode Scrum, fait partie des indicateurs nécessaires à la planification du travail d’une équipe de développement Scrum.

Inventeurs : Ken Schwaber, Mike Beedle et Jeff Sutherland

La vélocité d’une équipe se détermine à la fin de chaque sprint. Il s’agit du total de points (ou story points) réalisés au cours du sprint: ce calcul est fait dans le but de mesurer la capacité de travail de l’équipe sur la durée du sprint.

La vélocité d’une équipe s’affine et se stabilise au fil des sprints jusqu’à devenir un moyen de prédire le nombre de sprints nécessaires pour terminer l’incrément ou la version du produit en cours en se basant sur le nombre total de points du backlog produit.

L’estimation de stories en story points est relative à chaque équipe Scrum. Il est alors très difficile de l’utiliser comme mesure de comparaison de la productivité de deux équipes Scrum. Si vous voulez comparer plusieurs équipes Scrum, vous devrez impérativement utiliser les mêmes étalons de chiffrage lors de vos cérémonies de poker planning.

On parle également d’une vélocité d’équipe et non pas de vélocité individuelle. L’équipe se considère ainsi comme plus performante que la somme des membres la composant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *