fbpx

Une série de questions pour vous donner des conseils, partager nos connaissances et s’inspirer.

Cette semaine, découvrez l’épisode #7 de notre série dans laquelle 19 designers répondent à une question liée au Design, et ce pendant 15 semaines.

Si vous avez manqué l’article #6 sur comment mesurer le succès d’une conception, 👉c’est ici

Parlons maintenant de l’art et la manière de créer un portfolio qui fait la différence 🎨

Bonne lecture !

Que voulez-vous voir dans un portfolio ?


Nicolas Simon – Product designer@ Yousign

Surtout pas une avalanche de projets, mais une poignée de projets représentatifs. Et sur ces projets clés, expliquer de façon synthétique la situation de départ, la démarche effectuée et le résultat.

Je ne suis pas fan de la dribbbleisation actuelle du Design qui le réduit à ce qui est “beau”, même si je suis friand d’interfaces séduisantes. Seuls les projets ayant abouti ont une valeur à mes yeux.

👉 Suivez Nicolas sur Linkedin, Behance ou directement sur son site


Solène Saguez – Head of UX @ Bouygues Telecom

  • La problématique de départ, ainsi qu’un peu de contexte ;
  • Le processus de conception détaillé employé. J’aime également voir des photos de la démarche (ateliers réalisés, croquis, tests) ;
  • La réponse apportée à la problématique avec le prototype associé ;
  • Et si possible, la conception finale en UI (qualité et précision) pour me projeter dans le projet et valider les skills du Product Designer.

👉 Suivez Solène sur Linkedin


Mona Mliki – Lead UX designer @ Bpifrance

Le portfolio renvoie souvent au côté créatif d’un candidat, au domaine de l’art. Ce qui pour moi n’est pas forcément représentatif de la personne qui candidate, ce qui fait que j’ai un peu de mal à utiliser ce mot lorsque j’envisage de recruter une personne dans mon équipe. 

Personnellement, ce que j’attends d’un tel document quand un candidat se présente à moi : c’est le processus. La manière dont le candidat est arrivé, sa méthodologie, sa manière de faire des benchmarks, ses recherches, ses points bloquants, ses facilités, que ce soit en UX ou en UI. 

👉 Suivez Mona sur Linkedin


Steven Lozach – Head of UX / Product design @ Foyer Group

Cela va dépendre du profil que nous recherchons, mais la clarté et la qualité des livrables sont indispensables pour les 2 profils (UI ou UX), car ce sont des éléments de communication au sein des équipes de direction et de réalisation.

Chez un UI, je vais rechercher la « fraîcheur » des créations, le suivi des grandes tendances, même si nous ne pouvons pas tout appliquer afin de respecter notre propre ligne directrice. Des compétences en motion, illustration ou en 3D sont un excellent atout.

Chez un UX, je vais rechercher des livrables documentés (User Flow, Wireframes, Prototypes, etc.) qui me permettront de mieux appréhender le mode de pensée du candidat pour résoudre des problèmes.

👉 Suivez Steven sur Linkedin, Twitter ou directement sur son site


Carole Laimay – Senior UX designer freelance / Facilitation & formation

Souvent dans les portfolios de designers, on voit le rendu final. Pour avoir beaucoup échangé de ces problématiques avec les recruteurs et le constater moi-même (même si je n’ai jamais fait de recrutement), ce n’est pas ce qui intéresse les gens. Ça peut intéresser des personnes qui résument le design à l’aspect graphique, mais de nombreux recruteurs restent méfiants sur ce qui est montré, car souvent mensonger. Par exemple, ils me disent souvent que le candidat montre un écran en référence, puis en creusant, ils se rendent compte qu’il n’a créé que les boutons sur la page 😬

Pour ma part, le plus important sur un portfolio, c’est la méthode appliquée et le résultat obtenu pour le client et/ou l’utilisateur. Sur mon portfolio, je mets systématiquement les deux : je décris la méthode avec des illustrations et j’explique par exemple qu’après avoir formé l’équipe à l’UX et proposé une méthode, ils ont décidé d’embaucher un designer UX en CDI. 

👉 Suivez Carole sur Linkedin, Twitter ou directement sur son blog


George Kalmpourtzis – UX Process & Research freelance

Un portfolio est une forme de storytelling : il révèle le chemin que nous avons traversé, et qui fait de nous qui nous sommes. 

J’apprécie les portfolios qui témoignent des problèmes que les gens ont rencontrés, comment ils ont essayé de les résoudre, les outils de recherche qu’ils ont choisis – selon les questions auxquelles ils étaient confrontés – et pourquoi. Mais aussi, les processus qu’ils ont appliqués et bien sûr, ce qu’ils ont appris de leurs réussites et de leurs échecs. 

À de nombreuses occasions, il est plus intéressant de voir comment les gens sont arrivés à une solution plutôt que d’en avoir trouvé une.

👉 Suivez George sur Linkedin, Twitter ou directement sur son site


David Jeanne – Senior UX Lead & UX Strategist freelance

De la méthode, comment la personne pense, comment elle articule les étapes pour résoudre un problème, pour arriver à une solution en équipe et seule. Je veux voir des documents de travail, des choses griffonnées sur du papier, des gens qui se creusent les méninges en ateliers de travail, pouvoir lire quel est l’enchaînement entre tous ça et comment à partir d’un problème initial, le designer est arrivé à formuler une solution. Je me fiche à la limite de voir l’écran final.

👉 Suivez David sur Linkedin et Twitter


Audrey Hacq – Head of design @ Openclassroom

Cela dépend du profil que je recherche 😉

Aujourd’hui, les employeurs ont tendance à mettre derrière le mot “designer” des expertises et des compétences très variées.


Si je recherche une personne créative ayant un profil axé “branding” par exemple, je vais regarder avec attention ses productions visuelles, vérifier que c’est harmonieux, cohérent avec l’image de marque globale, bien composée et bien pensée. 

Si je recherche une personne qui va résoudre des problèmes de design complexes, je vais surtout analyser sa manière de réfléchir : Quelle était la demande initiale ? Comment a-t-elle répondu à cette demande ? Quelle a été sa démarche ?

👉 Suivez Audrey sur Linkedin, Twitter et Dribbble


Estelle Garcet – Lead UX researcher @ MyScript

Il y a différents niveaux de lecture dans un portfolio. Tout d’abord, il y a la vue globale, la diversité des projets présentés. Pas besoin de présenter tous les projets, surtout si vous avez un peu d’expérience ou si vous avez été freelance, ou consultant. 

Parfois certains projets se ressemblent dans l’organisation ou les problématiques rencontrées, alors faites une sélection. Personnellement ce qui m’intéresse c’est la diversité, de voir des succès et de moins belles réussites. Cela permet aussi de montrer que nous sommes capables de prendre du recul sur nos expériences et d’apprendre d’elles

Ensuite il y a le détail du projet, en général j’aime bien voir la demande initiale, même si elle a évolué après. Voir les étapes du projet, s’il y a eu des workshops avec 1 ou 2 photos pour illustrer et un contexte (participants, récurrence, anecdote), les études mises en place (interviews, questionnaires, Guérilla tests…) et les 1 ou 2 écrans les plus importants. Bien sûr pas besoin de tout détailler, ce que j’apprécie c’est la vision globale et les étapes que le designer considère comme importantes. Dans un portfolio nous devons faire des choix, nous ne pouvons pas lister tous les workshops, toutes les études menées, ou montrer toutes les maquettes, mais je veux voir l’essentiel. Il faut que je puisse retracer l’histoire et y voir une suite logique. Et surtout, être synthétique, aller à l’essentiel, trouver le juste équilibre entre en dire trop et trop peu.

👉 Suivez Estelle sur Linkedin et Twitter


Amina Esselimani – Chief executive officer / Head of design @ Speak UX

Le portfolio est un livrable en-soi et une première démo de l’expertise du designer. Je suis généralement attentive à la clarté et la structure de présentation des projets. J’aime comprendre très rapidement la problématique, le sujet et la solution apportée. Dans la foulée, je dois comprendre également le contexte du projet, sa typologie, sa temporalité, les acteurs de l’équipe et les responsabilités du candidat.

Dans un second temps, j’observe la démarche adoptée. Il me plaît de voir des projets dans lesquels la démarche de conception est détaillée et les méthodologies, mises en valeur. Il est possible de l’illustrer avec un élément du projet qui a servi de fil conducteur, jusqu’à la définition d’une fonctionnalité. À mes yeux, l’approche adoptée a plus de valeur que le résultat du produit final.

Dans un 3ème temps, je suis curieuse de découvrir les enseignements tirés du projet. Les compétences du designer résident aussi dans sa capacité d’analyse, d’apprentissage et de remise en question. Sur le terrain, l’application des méthodologies n’est jamais idéale et la capacité à mettre en place une approche de conception vient avec l’expérience. J’aime également savoir quelle aurait été l’approche retenue avec plus de moyens. J’ai ainsi une vision claire et je peux donc vérifier les acquis théoriques du candidat en termes de méthodologie.

Ce sont en résumé, les critères de sélection qui constituent la base d’un recrutement chez Speak UX!

👉 Suivez Amina sur Linkedin, sur le site Speak UX et son Instagram dédié


Nicolas Duval – Lead product designer / Manager @ Blablacar

Je crois qu’il y a 3 choses essentielles à garder en tête lorsque l’on construit son portfolio :

  • Rester simple, concis et clair dans la forme, afin de faciliter la lecture de votre travail (qui sera parcouru très rapidement) ;
  • Être préparé à entrer dans tous les détails et à répondre aux questions d’un recruteur lors de la présentation orale ;
  • Rechercher la qualité plutôt que la quantité, et être clair sur ce que l’on veut montrer ou non.
Ce que vous voulez montrer et ce que je veux voir dans un portfolio

Si je devais réduire à l’essentiel, voilà ce que je souhaite absolument voir dans un portfolio : 

  • Des problématiques claires : ça peut sembler logique, pourtant je vois encore trop de portfolios contenant de belles solutions à de mauvais problèmes ;
  • Les critères de succès clairs : comme pour le problème, il est crucial de savoir comment vous allez définir le succès de votre solution ;
  • Des hypothèses et des solutions alternatives : c’est pour moi le reflet du niveau de réflexions engagées pendant le processus de conception ;
  • Une solution finale expliquée et que je peux tester (lorsque c’est possible) : je sais que ce n’est pas toujours facile, et que ça dépend beaucoup des sujets (et de leur confidentialité), mais lorsque c’est possible c’est idéal ;
  • Des résultats : peu importe la beauté d’une solution ou tout l’amour que vous avez pour elle. Le plus important c’est de savoir si cela fonctionne ou non et pourquoi. 
Ce que vous nous voulez pas montrer et ce que je ne veux pas voir dans un portfolio
  • Mon processus de conception est…” : j’ai toujours un peu de mal avec cette partie dans un portfolio, nous suivons tous les mêmes fondamentaux et je trouve toujours un peu redondant de me lister les étapes du double diamant. J’ai presque envie de dire que peu importe le processus, si la solution design fonctionne, c’est tout ce qui m’importe. De toute façon il est difficile d’arriver à un résultat concluant sans processus ;
  • Je ne veux pas voir tous les projets sur les 5 dernières années : préférez la qualité plutôt que la quantité. Il ne faut pas oublier le contexte : un recruteur a souvent peu de temps à passer sur un portfolio, il faut donc être bon pour montrer la variété de ses compétences sur un nombre restreint de projets. Définissez clairement les projets que vous pensez important de montrer et retirez tous les autres !
  • Les sketchs papier et les photos de murs remplis de post-its sans explication. Je vais déplaire sur ce point, mais je n’y trouve généralement aucun intérêt ni aucune information importante, à part surfacer le fait que vous avez suivi un processus de design ;
  • Des screenshots de design en lorem ipsum : pour moi un design sans vrai contenu ni réelles datas, n’a pas beaucoup de valeur.

Il est vrai qu’il est toujours plus facile de juger que de construire un portfolio. Mon meilleur conseil serait de rester fidèle à votre travail, de rester humble et à l’aise avec l’imperfection, et de ne pas en faire des tonnes. Comme a dit Maximilien Vox : “La sobriété est la marque de la qualité, le débutant veut toujours en faire trop, il veut toujours montrer ce qu’il sait ou croit savoir

👉 Suivez Nicolas sur Linkedin


Baptiste Demarest – UX designer @ MyScript

Plus qu’une somme faramineuse de projets, ou des Dribbble shots, ce que je recherche ce sont les problèmes. Les problèmes utilisateurs identifiés et les méthodes utilisées pour les faire émerger. Les problèmes de collaboration ou les voies sans issues rencontrées, ainsi que comment elles ont été dépassées. Ce que je cherche, c’est à comprendre la capacité de la personne à collaborer, apprendre et être créatif.

👉 Suivez Baptiste sur Linkedin


Mickaël David – Design Director @ Doctolib

Chez Doctolib, nous éditons un logiciel de productivité à destination du monde médical, nous devons donc répondre à des règles de design d’expérience utilisateur très précises qui n’attirent pas forcément tous les profils de product design. En effet, nous évoluons dans un champ de contraintes très denses, qu’elles soient techniques, utilisateurs, légales, de sécurité, etc … Il est donc important que nous puissions voir dans un portfolio des projets similaires, avec des produits complexes comportant beaucoup de données, des formulaires, des workflows, le tout porté par un design system.
Il est important aussi de voir des vrais projets qui existent en production : trop de portfolios mettent en avant des réalisations théoriques, qui ne sont pas passées par tous les nombreux sauts d’obstacles de la vraie vie d’un projet.

Enfin, il est toujours appréciable que le/la candidat.e applique son métier et sa sensibilité de designer à son portfolio : simplicité de navigation, visuels réels des projets, clarté des cas présentés, avec explications des objectifs, des problèmes à résoudre, process et solution proposées. Trop de candidat.e.s ne se rendent pas compte que nous pouvons scanner des dizaines et des dizaines de portfolios pour un poste, et il est certain que ceux qui vont retenir notre attention seront aussi ceux qui proposent une expérience de lecture agréable. Une page Medium ou Notion fait parfaitement l’affaire par exemple.

👉 Suivez David sur Linkedin et Medium


Thomas Cierco – Lead product / UX & UI designer freelance 

Je souhaite comprendre la démarche du candidat autour de ses différents projets, sa capacité d’adaptation aux contextes client et son implication. La portée de son travail, ainsi que ses réussites et ses échecs.

👉 Suivez Thomas sur Linkedin


Jacinthe Busson – Chief product officer / Designer @ Fastory.io

  • Le design graphique
  • La qualité et l’effort rédactionnel
  • L’usage des logiciels et technos
  • Les projets personnels
  • Les petits plus : la capacité à communiquer via des croquis ✍️

👉 Suivez Jacinthe sur Linkedin, Twitter et Instagram


Nadège Bide – Head of UX @ vNext

De la méthode, de la sensibilité (ou de la personnalité) et un esprit critique.
Je préfère y voir une capacité à apprendre, à être curieux et à se remettre en question que des compétences techniques uniquement (même si à court terme, c’est indispensable).

👉 Suivez Nadège sur Linkedin, Twitter et Instagram


Prisca Bernard – Head of UX @ SeLoger

Pour un(e) UX, je veux voir apparaître pour chaque projet : le contexte, les enjeux du projet, les cibles, la démarche méthodologique mise en place et la réalisation de wireframes. En entretien, j’aime approfondir sur des protocoles de recherche et sur des exemples de livrables correspondants (personae, Xmap ou autre).

Pour un(e) UI, je veux voir également le contexte, les enjeux, la démarche design, mais ce seront les maquettes qui seront décisives. J’aime voir un ensemble d’écrans pour un même sujet afin de juger de la cohérence d’ensemble. J’aime également que le ou la candidat(e) montre la variété des projets qu’il ou elle a réalisés afin de juger de son adaptabilité sur des challenges différents (web/appli, grand public/appli métier…). 

👉 Suivez Prisca sur Linkedin


Guillaume Baptiste Designer / Coach-formateur @Frontguys & @Bloomr

Quand je recrute, je ne regarde pas le portfolio seul. Je veux voir la personne me présenter son portfolio. Je peux demander qu’elle me présente un projet catastrophe et un projet dont elle est très fière, afin de voir les problèmes, sa façon de voir les choses et le recul qu’elle a par rapport aux situations vécues. Mais comme d’habitude, dans les portfolios, il n’y a que des projets merveilleux parfaits prêts à séduire 😉

👉 Suivez Guillaume sur Linkedin


Anthony Adam – Senior Product Designer @ Change.org

Présentez votre travail de façon claire et synthétique. Évitez les textes trop longs, n’expliquez pas tout, car c’est inutile : partez du principe que la personne qui va voir ce portfolio fait également votre métier. Si vous pensez que ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à adapter. 

Mettez en avant votre processus de pensée, les étapes, les raisons de vos choix et le résultat final. Vous pouvez aussi changer votre portfolio en fonction de l’entreprise pour laquelle vous postulez. À ce propos, réaliser un PDF sera toujours plus facile pour cela, plutôt qu’un site internet qui demandera plus d’efforts. 

Plus que de regarder un portfolio j’ai envie de rencontrer des designer•euse•s convaincu•e•s de ce qu’ils font, avec des convictions, capables de me prouver qu’ils•elles sont la bonne personne pour le poste. Au final, ce qui fait la différence c’est qui vous êtes et les raisons qui font que vous postulez à un poste.

👉 Suivez Anthony sur Linkedin et le podcast auquel il participe avec le collectif Design MasterClass



Merci à tous 👏

Voilà, c’est tout pour cette semaine ! Rendez-vous la semaine prochaine pour parler des 5 questions importantes lors d’un entretien 😬

***

Si cet article vous a plu…

Voici le lien vers les précédents articles de cette série : 

  • Apprenez à connaître les 19 Designers participants ! 👉 Article #1 
  • Comment décrivez-vous votre métier à une personne qui ne le connaît pas ? 👉 Article #2
  • Pourriez-vous décrire votre processus de conception habituel ? 👉 Article #3 – Part 1 
  • Pourriez-vous décrire votre processus de conception habituel ? 👉 Article #3 – Part 2
  • Quels sont les outils que vous utilisez ? 👉 Article #4
  • Où trouvez-vous votre inspiration ? 👉 Article #5
  • Comment mesurez-vous le succès de vos conceptions ? 👉 Article #6

Avant de partir…

  • Si vous avez apprécié cet article ❤️, n’hésitez pas à le partager pour que d’autres puissent en profiter !
  • Laissez-nous un commentaire 💬 si vous avez une question que vous souhaitez poser aux designers
  • Suivez-nous sur Linkedin pour lire tous les articles de la série

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Newsletter des Product Managers

Recevez nos articles 2 fois par mois et devenez un top gun du Product Management!